Les Fils à Maman

Les Fils à Maman

20 place Victor Hugo 31000 Toulouse

 

 

En face du marché Victor Hugo, parmi les nombreux restaurants, se trouve un qui s’appelle Les Fils à Maman. Le concept : Une cuisine simple comme bonjour, bonne et faite-maison avec des vrais produits frais et de saison. Ambiance régressive garantie du décor à l’assiette ! Sur le mur s’affichent toutes les icônes des années 80, de Nicky Larson à MacGyver, de Fantomette à Dark Vador. La décoration est complétée par des jouets et des livres. Sur la carte, retour en enfance avec des babybels, du cordon bleu purée et des kinders.

C’est une adresse que nous avions découvert il y a quelques mois et adoré. Alors pour fêter le début de mes congés, j’ai eu envie d’y manger avec Estelle.

Restaurant à Toulouse
Les fils à maman : le menu du jour.

Le menu du jour nous met l’eau à la bouche. Nous passons commande rapidement (nous sommes les premiers clients ce jour-là, mais le restaurant ne tarde pas à se remplir). Pour patienter, je sors un stylo : sur le set de table en papier, il y a un jeu à relier. Estelle préfère lire la gazette du restaurant et réfléchir aux mots croisés.

Estelle et moi avons pris la même entrée : l’œuf de la semaine, un œuf poché dans une sauce champignon. Idéal avec du pain à saucer.

Restaurant à Toulouse
Les fils à maman : L’œuf poché dans une sauce champignon.

Première bouchée : je fonds. C’est juste trop bon ! Et puis soudain, une note acide vient me déstabiliser. Je cherche à définir ce que c’est. Estelle est encore plus perturbée que moi par ce goût acide qui vient casser la douceur de la crème champignon. Je devine du vinaigre.

Pour cette entrée, ce sera un :

Place au plat principal : un cheeseburger pour Estelle et un fish and chip pour moi.

Le fish and chip en impose dans l’assiette! Il faut avoir vraiment faim.

Restaurant à Toulouse
Les fils à maman : Fish and Chip.

Je commence par goûter la petite sauce. Et là : Aïe aïe aïe ! De l’ail à en tuer un vampire ! Je dois avouer que je ne suis vraiment pas fan de l’ail, c’est quelque chose que j’accepte à petite dose. Je refile illico presto ma sauce à Estelle, qui elle aime beaucoup l’ail. Mais la sauce ne lui plaît pas.

J’entame mon beignet de poisson. C’est gras ! Très gras ! Le poisson a l’intérieur est plutôt fade.

Heureusement, il y a les frites. Un petit délice !

De son côté, Estelle est déçue par son cheeseburger. Certes, le steak est bon, à la bonne cuisson, et le fromage fondu qui croustille sur les bords, c’est génial. Mais à part ça, il n’y a rien d’autre dans ce burger. Un peu de verdure, des oignons, une petite sauce maison ? Rien !

Restaurant à Toulouse
Les fils à maman : le cheeseburger.

Nous échangeons d’assiette, parce que je n’en peux plus du gras du beignet. Estelle trouve également ce fish and chip trop gras. Pour le burger, je le trouve bon, sans plus. Il manque de garniture.

Le fish and chip récolte un :

Le cheeseburger le dépasse avec un :

Pour effacer le goût du gras, nous décidons de prendre un dessert. Mais un seul : le café gourmand. Café pour Estelle, et les trois verrines à partager. Le serveur nous prévient d’entrée que la mousse n’est pas au kinder ce jour, mais au chocolat. Très bien, pas de souci pour nous, et un bon point pour lui de nous avoir prévenu.

Restaurant à Toulouse
Les fils à maman : le café gourmand

La mousse au chocolat : c’était bon mais sans plus. Un peu compact à mon goût, mais Estelle ne partage pas cet avis.

Le sablé petit Lu : Un petit lu écrasé, un morceau de banane, une bonne dose de Nutella et de la Chantilly. Pour celles et ceux qui aiment manger du Nutella directement dans le pot à la petite cuillère, ce dessert est fait pour vous ! Mais ce n’est pas notre cas. D’ailleurs, nous mangeons rarement du Nutella, donc un petit :

Le cheesecake Oréo : Notre préféré à toutes les deux.

Deux entrées, deux plats, deux limonades et un dessert, le tout pour 42,5€.

Au final, une expérience culinaire très moyenne, et même très décevante par rapport à nos précédentes venues dans ce restaurant. Nous y reviendrons, parce que nous savons qu’il y a de très bons plats ici. Mais plus jamais de fish and chip, ni de cheeseburger !

PS : les toilettes disposent d’un écran qui diffuse des génériques de dessins animés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *